09 février 2021

Le diagnostic acoustique, pour réduire les nuisances sonores des open space

open space isolation acoustique

La pandémie COVID-19 a comme conséquence inévitable l’élévation du niveau de confort dans les bureaux professionnels. En effet, l’essor du home office entraîne une attente forte des salariés de bénéficier de conditions de travail au moins aussi bonnes en entreprise qu’elles ne le sont dans leur chez soi. Or, parmi les sources d’inconfort au bureau, le bruit ressort comme n°1 pour la majorité des salariés. 95% d’entre eux déclarent être incommodés, notamment par les conversations, en configuration d’open space.

Aménagement de halls d'accueil ou d'Pourtant, la gêne sonore en open space se situe le plus souvent en dessous du seuil d’alerte (80 dB) avec 50 à 60 dB en bruit ambiant et 70 dB sur 7 h au casque téléphonique, suivant des relevés de l’INRS. Pour autant, cela ne signifie pas que la santé des employés soit préservée. Ainsi, les effets auditifs et extra-auditifs du bruit au bureau ont une influence considérable tant sur leur productivité que leur bien-être.

De nombreuses solutions existent pour réduire les nuisances sonores. Claustras, panneaux, box insonorisés ou autres éléments acoustiques suspendus ou muraux, cloisonnettes constituent autant d’équipements utiles en complément de la bonne isolation des parois. Sans parler des équipements individuels de type oreillettes ou casques anti-bruit ou à réducteur de bruit.

Cependant, peu d’opérateurs garantissent un résultat concret, comme une atténuation des décibels ambiants, faute de procéder à un diagnostic.

Lors d’un diagnostic acoustique, doivent être pris en compte :

  • La nature des nuisances sonores (bruit d’impact, conversations, équipements ou machines)
  • leur origine (extérieur, intérieur, la localisation précise)
  • leur intensité et fréquence
  • la configuration des locaux (dimensions, activités exercées ainsi que les différentes contraintes techniques et de sécurité)
  • enfin les attentes des occupants en matière de solutions (critères esthétiques, modularité, segmentation de l’espace)

Détecter les sources de bruit dans les open space

Identifier correctement la source et le type de bruit qui posent problème est indispensable pour apporter une solution efficace.

Réduire efficacement les nuisances sonores ne se limite pas à « éliminer le bruit ». La diffusion des ondes sonores, leur intensité et leur fréquence nécessitent des solutions différentes en fonction de la situation rencontrée.

A titre d’exemple, les centres d’appels se caractérisent souvent par des nuisances sonores de type « aériennes ». Celles-ci ne se traitent pas de la même manière que les nuisances « d’impact » (bruits de pas etc…).

De la même manière, les bruits liés aux équipements (photocopieurs, touches ordinateurs, climatiseurs …) nécessitent des solutions spécifiques.

Mesurer le niveau de bruit perçu dans les open space pour en réduire l’impact

Aménagement espaces de travail en flex-office - espace acoustique de concentration - Bloom Inside LyonUn projet d’amélioration acoustique dépend en grande partie de la configuration des bureaux et de leur utilisation. Le niveau de bruit diffère entre un grand volume peu occupé et des open space fortement peuplés par exemple.

L’ameublement, les ouvertures ainsi que la nature des matériaux influent fortement sur le niveau de bruit et sa diffusion dans l’espace.

Le niveau de bruit perçu est d’autant plus important à connaître qu’il convient de savoir quelle performance d’isolation acoustique obtenir pour le corriger et atteindre le niveau de confort sonore souhaité après amélioration. Ceci dans le respect des bonnes pratiques et notamment celles de la norme NF S 31 199 qui offre une méthodologie pour réduire le bruit en open space.

Par exemple, si le bruit émis par les conversations dans un bureau atteint un niveau de 60 décibels et si un confort de 50 décibels correspondant à une ambiance calme est visé, il faut identifier une solution d’isolation acoustique permettant un affaiblissement de 10 décibels.

Des logiciels existent qui permettent d’évaluer la performance acoustique dans les bureaux et d’identifier des solutions d’amélioration. A cette fin, ils tiennent compte de l’ensemble des paramètres indiqués précédemment (nature des matériaux, revêtements, tâches effectuées …).

Encore convient-il qu’ils soient utilisés par des acousticiens disposant d’une expertise globale pour évaluer correctement la nature et l’impact des bruits mais aussi de prescrire les solutions les plus adéquates. Avec l’exigence de se projeter dans le ressenti réel des différents utilisateurs. Car la perception sonore varie beaucoup d’un individu à l’autre !


Vous souhaitez améliorer l’acoustique de vos locaux (bureaux, salles de réunion, open space…) ? BLOOM INSIDE réalise un diagnostic professionnel pour vous apporter des solutions clé en main. Contactez-nous !

 

 

Recevez nos articles en avant-première !

Inscrivez-vous à notre newsletter